Décimer la neige

Décimer la neige, 56 p., paru en juillet 2009 aux Éditions de la Librairie-Galerie Racine
Divisé en deux parties : « Poèmes à Dana » et « Anti »

Toujours disponible

Premier recueil rassemblant des textes écrits sur une période d’environ un an et demi, après avoir eu la chance d’étudier de manière approfondie Les planches courbes d’Yves Bonnefoy au lycée. C’est ce recueil qui m’a fait prendre conscience de ce que les manuels taisent bien trop souvent, que le véritable sens de la poésie se situe sinon en dehors, du moins au delà des mots. Le processus d’écriture, et au fond le mouvement même que j’ai tenté de donner à la deuxième partie du recueil, est une illustration et une découverte toujours renouvelée de ce principe.
Écrit par un adolescent, ce recueil doit à cet état  une certaine fraîcheur et une quasi naïveté qui me semblent à présent impossibles à retrouver – avec leurs qualités et, cela du moins, je l’espère mais ne puis parfaitement en juger, leurs défauts quant aux idées et au style d’écriture.

Extraits :

La première fois que j’ai
ouvert le monde,
c’était contre le mur,
en sautant de l’automobile.

« Puis j’ai couru
vers les liserés bleus
qui soutenaient mes fenêtres,
et chaque soir veillaient le bruit
du jour qui tombe. »

J’aime à répéter cette antienne
pour qu’elle ne sombre pas dans le noir
– un pied percé par la surface –

(C’est
le cratère où le vin
se mélange à la mémoire…
le seuil de la clarté,
et derrière lui
l’existence
en absence de conscience,
le premier conte de fée)

(Mon mythe originel
vient me prendre l’épaule
– y sème sa poudre d’or,
ses clous de doute
et d’ombre)

Publicités

 
%d blogueurs aiment cette page :